Good News

Israël se réveille dans la bataille contre les déchets plastiques

Mardi 8 octobre 2019 par Nathalie Hamou
Publié dans Regards n°1051

Les initiatives se multiplient pour lutter contre ce fléau national. Mais malgré le dynamisme de ses militants écolos, le pays reste à la traîne.

 

Ce n’est un secret pour personne : Israël fait figure de mauvais élève en matière de lutte contre la prolifération de déchets plastiques. « Dans l’ensemble, Israël est un pays qui produit beaucoup trop de déchets. Et le plastique à usage unique que les gens utilisent pour quelques heures met des milliers d’années à se décomposer », a récemment confié le célèbre universitaire et militant Alon Tal, fondateur de l’Union israélienne pour la défense de l’environnement.

Il suffit d’entamer une courte promenade le long du littoral israélien ou d’effectuer une simple virée en mer pour constater que le fléau des sacs plastiques continue à menacer l’avenir des 185 kilomètres de plage qui font la fierté de l’Etat hébreu. Mais les choses sont en train de changer, grâce à l’action de ses associations militantes telles que Zalul (« clair » en hébreu) ou Plastic Free Israël, comme au réveil timide des pouvoirs publics.

Au mois de juillet, le ministère israélien de la Protection environnementale (MoEP) a ainsi annoncé que l’utilisation de sacs plastiques dans le pays était en baisse de 80% suite à la mise en application d’une loi exigeant des supermarchés qu'ils facturent 10 agorot (moins de 3 centimes d’euros) à leurs clients pour l'achat d’un sac plastique.

« En l’espace d’un an seulement, le nombre de sacs plastiques retrouvés dans la mer en Israël a diminué de moitié », selon un communiqué publié par le programme gouvernemental de l’ONU qui a salué cette réussite. A en croire le ministre de l’Environnement, Ze’ev Elkin, le pays a réduit sa consommation de plastique de 7.091 tonnes, un chiffre qui représenterait l’équivalent du poids de 400 autobus…

La vaisselle jetable prisée par les ultra-orthodoxes

Si certaines municipalités israéliennes « modèles », à l’image d’Herzliya, sortent leur épingle du jeu, comment convertir l’ensemble du pays à l’objectif « zéro déchets » ? Alors que les mégots de cigarette, les pailles, les bouchons de bouteille et les sacs en plastique sont le plus souvent pointés du doigt et reconnus comme étant les plus communément retrouvés sur les plages de sable de Tel-Aviv, les militants pour l’environnement affirment que la vaisselle jetable en plastique est en train de devenir le problème écologique le plus important en Israël.

Selon Maya Jacobs, PDG de l’association environnementale Zalul, ce problème est notamment très ancré dans la culture ultra-orthodoxe israélienne. Certes cette population qui représente 12% de la démographie totale du pays n’est pas la seule à être adepte des pique-niques, véritable sport national, mais le sacro-saint respect de la loi juive ne rime pas forcément avec respect de l’environnement.

« En général, la majorité de ces familles a plus d’enfants que les autres foyers et mange strictement casher, ce qui veut dire qu’elles ont deux vaisselles différentes pour le lait et la viande. Et dans ce cas, il est bien plus pratique d’utiliser de la vaisselle jetable. C’est un gain de temps, d’énergie, et cela fait moins de tâches ménagères », a expliqué Maya Jacobs.

Selon une enquête du groupe d’information Coface BDi datant de 2014, les ventes de vaisselle jetable en plastique ont augmenté de 51%. Alors qu’Israël ne parvient pas encore à promouvoir des solutions alternatives à grande échelle, l’Union européenne se classe au premier rang mondial en matière d’efforts pour l’environnement, après avoir entériné en mai 2018 l’interdiction de tous les produits jetables en plastique. Avec un argument massue : « Selon les chercheurs, on trouvera à l’horizon 2050 davantage de plastique dans la mer que de poissons » !

Zavit informe en VF sur l’environnement en Israël

Lancé en juillet dernier, dans sa version francophone*, le site Zavit (« angle », en hébreu) s’intéresse « à l’évolution de la planète et au bien-être de ses habitants » et vise à informer sur les dernières innovations dans le domaine de l’environnement en Israël. Créée par l’ONG Israeli society of Ecology and Environmental Sciences, cette agence d’information permet au lectorat de découvrir un autre aspect d’Israël, celui d’un pays concerné par les problématiques environnementales qui affectent la planète. On y trouve ainsi des articles sur l’or vert (les algues), sur le centre d’observation climatique dans le désert de Judée, sur l’agritech, ou encore sur une plante miracle qui permet de transformer les eaux usées en cristaux.

www.zavit.org.il/en/other-languages/

 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/