Gand

Le monument des victimes de la Shoah de Gand vandalisé pour la cinquième fois !

Mercredi 13 novembre 2019 par La Rédaction

C’est la cinquième fois que le monument Michael Lustig érigé en mémoire des victimes de la Shoah de Gand est la cible de dégradations. Acte de vandalisme banal ou acte antisémite ? Telle est la question que tout le monde se pose, d’autant plus que les auteurs n’ont jamais été arrêtés.

 

Lors de la commémoration de la Nuit de Cristal le bourgmestre de Gand, Mathias De Clercq (Open VLD) avait qualifié la destruction précédente du monument Michael Lustig « d’acte honteux qui va à l’encontre de tout ce que nous défendons à Gand ».

Dans la matinée du 12 novembre 2019, des dommages graves commis sur ce monument situé dans un petit parc sur le Lindenlei ont été à nouveau signalés à la police. Des inconnus ont dévissé les verrous du monument. La ville de Gand avait toutefois dépensé 20.000 Euros pour renforcer l'ancrage après que le mémorial (en forme de toupie) ait déjà été arraché du sol en marbre en novembre dernier. La réparation était seulement terminée.

« C'est la cinquième fois que le monument est endommagé », déplore Alain Bloch, membre actif de la communauté juive de Gand et magistrat émérite. « Je suis contre les caméras, mais dans ce cas, j'ai bien peur que ce soit le seul moyen de protéger le monument ».

Le caractère répétitif de ces actes (5 fois) et la nature même du monument posent malgré tout la question de l’antisémitisme.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par HENRIETTE Irène - 14/11/2019 - 11:49

    Bien sûr qu'll s'agit d'antisémitisme qui va en s'amplifiant. Je me demande même si ces criminels seront un jour arrêtés au cas où la police se met en route pour faire une enquête sérieuse. Tout cela fait peur malgré que notre pays soit encore calme au sujet des Juifs de Belgique.
    La Shoah est niée par nombre de musulmans et même un taxi man qui essayait de m'y faire croire. Je ne l'ai pas dénoncée à la compagnie des taxis le jour même craignant malgré tout une vengeance (il connaissait mon adresse) mais j'en ai quand même parlé un peu plus tard à la direction des taxis. Je n me rappelait pas le nom du taximan, une erreur de ma part car j'étais abasourdie par son discours virulent.. La direction m'a remerciée de l'avoir prévenue. Je ne comprends pas l'antisémitisme qui ressort dee personnes qui n'ont même pas vu un Juif de près ni fréquenté un Juif.
    J'espère de tout coeur qu'on trouvera les criminels qui profanent les tombes et le monument à la Shoah pour qu'ils soient punis comme il se doit..

  • Par chalom - 14/11/2019 - 11:58

    le gantois de naissance que je suis est convaincu que des cameras s imposent pour "proteger" le monumemt et de severes peines de prison pour les coupables enfin decouverts

  • Par Etienne JOSSE - 15/11/2019 - 13:11

    M. Alain Blosh, les caméras auraient deja du etre autorisées et installées apres la seconde profanation........même au nom de la sacro sainte protection de la vie privée dans ce cas. Ne pas oublier que si vous etes clean, personne ne devrait etre retisant à leur installation. Et dans ces cela aurait pu empêcher l'acte numéro 4 & 5

  • Par Samuel - 17/11/2019 - 16:02

    Et avec cela toujours le même silence étourdissant des CCOJB et Forum, deux organisations dont on se demande à quoi elles peuvent bien servir.

    Dommage que la Ligue de Défense Juive n'existe pas en Velgique, les choses iraient autrement

  • Par Bernard PLADET - 18/11/2019 - 18:09

    C'est scandaleux. Alain Bloch était dans mon année à l'université.