L'agenda du CCLJ

    • KlezJam

      Mercredi 23 octobre 2019 à 19:30
      Atelier d’initiation à la musique klezmer



      Atelier d’initiation à la musique klezmerAU PROGRAMME :Répertoire adapté – Matériel musical (partition) – Apprentissage aural et vocal (nigun)
      Assimilation des rythmes – Ecoute d’enregistrements « historiques » – Etude du style (modes et ornements)
      Analyse des harmonies – Base de l’improvisation

    • Bye Bye Germany

      Vendredi 8 novembre 2019 à 20:00
      Réflexion et débat autour d'un film et de son réalisateur

      EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR !Bye Bye Germany (Es war einmal in Deutschland…), une comédie de Sam Garbarski (Belgique / Allemagne / Luxembourg - 2017)Durée : 1h42

    • Souvenirs de Colos, Camps de vacances, Mahanot et Tiyoulim

      Mercredi 13 novembre 2019 à 20:00
      Histoires partagées

      La force du récit pour célébrer la diversité et la proximité des expériences humaines, pour nous connecter et nous comprendre.Envie de raconter une histoire ?Venez la partager avec nous ! Vous avez 5 minutes pour nous faire rire ou sourire, pour nous toucher ou nous émouvoir.Trop timide pour parler en public ?Venez juste profiter de la soirée et soyez un spectateur sympa : encouragez, soutenez et applaudissez chaleureusement les narrateurs. Écoutez-les et respectez-les.

    • Imre Kertész : "L'histoire de mes morts"

      Vendredi 15 novembre 2019 à 20:00
      Réflexion et débat autour du livre de Clara Royer

      “Vivre et écrire le même roman” : Imre Kertész vécut l’écriture comme un acte existentiel et personnel, une expérience de transformation qui lui permettait de liquider son passé, créer une oeuvre et différer la mort.

    • Alain Birenbaum : Salka, Simon, Herschel, à ma famille disparue

      Lundi 18 novembre 2019 à 20:00
      Réflexion et débat autour d'un livre et son auteur

      En partenariat avec l'Enfant CachéEn tant que fils d’enfant caché, petit-fils de victimes de la Shoah et neveu d’une rescapée d’Auschwitz-Birkenau, Alain Birenbaum tenait à connaitre le passé de ses ancêtres paternels d’origine juive.

Pages