Conférence & débat

Jeudi 14 Avril 2016 à 20:00

Jean Birnbaum : " Un silence religieux : La gauche face au djihadisme " PODCAST

Rencontre animée par Joël Kotek, historien et professeur à l'ULB. Alors que la violence exercée au nom de Dieu occupe sans cesse le devant de l’actualité, la gauche semble désarmée pour affronter ce phénomène. C’est qu’à ses yeux, le plus souvent, la religion ne représente qu’un simple symptôme social, une illusion qui appartient au passé, jamais une force politique à part entière.

Incapable de prendre la croyance au sérieux, comment la gauche comprendrait-elle l’expansion de l’islamisme ? Comment pourrait-elle admettre que le djihadisme constitue aujourd’hui la seule cause pour laquelle un si grand nombre de jeunes Européens sont prêts à aller mourir à des milliers de kilomètres de chez eux ? Et comment accepterait-elle que ces jeunes sont loin d’être tous des déshérités ?

Là où il y a de la religion, la gauche ne voit pas trace de politique. Dès qu’il est question de politique, elle évacue la religion. Voilà pourquoi, quand des tueurs invoquent Allah pour semer la terreur en plein Paris, le président socialiste de la France martèle que ces attentats n’ont « rien à voir » avec l’islam.

Éclairant quelques épisodes de cet aveuglement (de la guerre d’Algérie à l’offensive de Daech en passant par la révolution islamique d’Iran), ce livre analyse, de façon vivante et remarquablement documentée, le sens d’un silence qu’il est urgent de briser.


Jean Birnbaum dirige Le Monde des livres. Il est l’auteur de plusieurs essais, tous parus chez Stock, parmi lesquels : Leur jeunesse et la nôtre. L’espérance révolutionnaire au fil des générations (2005) et Les Maoccidents. Un néoconservatisme à la française (2009).

Podcast: 

En savoir plus

  • Jean Birnbaum : La gauche face au djihadisme

    Alors que les auteurs des attentats de Paris et de Bruxelles n’ont cessé de mettre en avant l’islam comme force motrice de leur engagement, la gauche affirme que cela « n’a rien à voir avec l’islam ». Tel est le constat que dresse Jean Birnbaum, directeur du Monde des livres, dans son dernier essai Un silence religieux (éd. Seuil). Il reviendra sur cette incapacité de la gauche à saisir le religieux comme fondement de l’action politique le 14 avril 2016 à 20h au CCLJ lors d’un débat avec Joël Kotek.

Informations

Où : CCLJ - RESTAURATION POSSIBLE AU FOYER DU CCLJ DÈS 18H45

Quand : Jeudi 14 Avril 2016 à 20:00

Contact : 02/543.02.70 ou [email protected] - RÉSERVATION INDISPENSABLE !